Nous allons parler ici de la pose du bardage sur les jouées, la pose des rives de pignon et des rives en solin et de la pose de la faîtière qui vient recouvrir le tout. Nous avons eu pas mal de problématiques, d’ordre technique et esthétique car nous avons raté des étapes lors de la fabrication de l’ossature et la pose du liteaunage. De même nous avons mal géré la commande des rives et donc nous avons du bidouillé avec des chutes tôle bacacier pour fabriquer nous même des rives en solin, les rives qui sont contre un mur qui monte.

Tout d’abord, nous nous occupons des rives en solin, en premier car le bardage des jouées doit se poser par dessus. Nous la fabriquons avec une chute de tôle bacacier

 

 

 

Puis une fois posée correctement, cad qu’elle doit couvrir une onde de la tôle du toit, puis remonter le long du mur, nous posons un bardage vertical par dessus cette rive. De cette manière l’eau coulera le long du bardage puis le long de la l’onde. Nous répétons cette manœuvre pour les 4 jouées.

 

Nous passons ensuite aux rives de pignons, cad les rives du toit qui se termine sur les murs les plus petits (les pignons). Ces rives englobent une onde de la tôle bacacier et viennent terminer sur le mur avec un petit relevé qui permet à l’eau de ne pas remonter. Nous posons ces rives par dessus une planche de bardage pour une raison de taille de rive. Sur un des pignons, nous avons du faire marche arrière à cause d’un gros problème de hauteur de faîtière. Effectivement sur le pignon de la flèche, les rives étaient plus haute que la faîtière du toit mezzanine. Sur ce pignon, nous avons donc du enlever les planches sous la rive et découper un bout de la tôle du toit pour rabaisser les rives, ce qui a permis de se remettre à niveau de la faîtière de la mezzanine. Ce n’est pas parfait, il reste encore des petites finitions mais ça devrait passer.

 

 

Rendu final : Un toit pas super droit

 

 

Autres finitions

Un autre type de finition qui ne parait pas être un grand boulot, c’est la mise en place des tableaux des fenêtres et porte. Et pourtant il m’a fallut quelques jours pour le réaliser. Il faut en fait placer des planches de bois sur les contours des fenêtres pour cacher l’affreux mais utile pare-pluie. Pour ce faire, on utilise les chutes de bardage en red cedar. LA complexité est que rien n’est droit, donc il faut couper des planches qui par ex font 88cm en haut, 87,4cm en bas, avec un angle et un autre angle pour le haut. Ensuite, j’utilise du papier de verre pour casser les arrêtes, et je fixe ces planches avec 3 ou 4 vis soit dans le liteau soit le bardage avec bien sûr un pré-percage. Pour certaines j’ai du mettre une cale sour la planche. Par la suite, nous peindrons ces tableaux ainsi que les fenêtres d’une couleur qui n’est pas encore définie.

 

C.B